Page d'accueil | Histoire | Installation de votre narguile | Achat |
Massell – Molasses | Conseils et astuces…

Le narguilé - Histoire


Le narguilé (hookah) est l'une des traditions les plus anciennes et des plus profondément ancrées en Turquie - hommes et femmes fumant alors ensemble et savourant la pipe à eau.
Une nouvelle culture du narguilé naquit qui perdure depuis de nombreuses années. Aujourd'hui encore le narguilé est une expérience réservée à une certaine catégorie de fumeurs. Le narguilé est originaire d'Inde où il restait assez primitif et était fait à partir d'écorce de coco. Sa popularité s'étendit à l'Iran et ensuite au reste du monde Arabe.

Mais ce fut en Turquie que le narguilé a accompli sa révolution sans changer depuis ces quelques centaines d'années. Le narguilé est devenu une partie intégrante de la vie des cafés, trouvant sa popularité en Turquie du temps de Mourat IV, vers 1623-1640. L'expérience que les fumeurs tiraient de cet appareil pourtant très simple mais somptueux était incroyable. Des règles furent créées aussi pour allumer la pipe, et si un fumeur professionnel apercevait quiconque l'allumant de façon incorrecte, le coupable se voyait interpellé.

Le narguilé en lui-même est constitué des 4 éléments suivants : Agizlik (tuyau relié la bouche), Lüle (haut du narguilé), Marpuç (tube) et Gövde (vase de la pipe rempli d’eau). Toutes ces parties du narguilé étaient fabriquées par des artisans spéciaux, qui étaient désignés pour la pièce qu’ils produisaient. Aujourd'hui encore, les régions où ces artistes étaient concentrés portent des noms tels « Marpuççular. Les « Lüles » étaient généralement produits en Tophane par des fabricants de Lule et les Govdes (bouteilles) étaient manufacturés en Beykoz. Ces govdes furent un exemple unique de l’artisanat Turc et étaient décorés de motifs floraux. Certains étaient faits d’argent et de cristal. Les agizliks (embouts pour la bouche) étaient généralement sculptées dans l’ambre, car en ce temps là on croyait que l’ambre n’était pas porteur de germes.

Tous les tabacs n’étaient pas indiqués pour l’usage du narguilé. Seul le tabac brun importé d’Iran était apprécié par le fumeur de narguilé. Ce tabac était lavé plusieurs fois avant d’être utilisé car il était extrêmement fort. Seul le charbon de bois de chêne était utilisé pour être placé au dessus du tabac. Des fumeurs de narguilé professionnels introduisaient certains fruits, comme des cerises ou des raisins acides dans leur govde simplement pour le mouvement créé dans l’eau. D’autres aimaient ajouter du jus de grenade dans l'eau ou de l’essence de rose pour l’arôme. Le fumeur de narguilé détestait que quiconque vienne allumer ses cigarettes sur son narguilé car il avait l’impression que cela altérait le rythme du charbon qui brûle.

Le narguilé fut si populaire et à la mode chez les ladies du 19ème siècle – début du 20ème, qu’il était devenu « in » d’être pris en photo avec un narguilé. Si vous vouliez être la meilleure des hôtesses, le narguilé était une nécessité pour une partie de thé populaire ou les réunions intellectuelles. Malheureusement, comme la plupart des merveilleuses choses du passé, le narguilé souffrit d’un déclin avec la consommation des cigarettes. Pourtant aujourd’hui encore, on trouve un type spécial de fumeur qui n’apprécie de fumer que le narguilé.


Plus d'infos >>

Accessoires


Le Narguille